Alaska: Amerikaanse Senaat stemt over olieboringsvergunning


Deel dit artikel met je vrienden:

La forte dépendance énergétique des Etats-Unis et la hausse continue du prix du pétrole ont conduit l’administration américaine à ouvrir des zones protégées depuis 20 ans en Alaska. L’impact écologique d’une telle décision, dénoncé depuis plusieurs années par les organisations écologistes, est pourtant connu : érosion de la biodiversité, réchauffement climatique et atteinte à la survie des populations vivant dans cette région.

En Alaska, l’ouverture de zones protégées au forage pétrolier continue. Le président Bush estime en effet que 10 milliards de barils peuvent être extraits de la zone Arctic National Wildlife, et, dit-il « presque sans impact sur l’environnement et la faune ». Outre l’aspect environnemental, les sénateurs démocrates -qui ont voté contre le texte – ont dénoncé l’absurdité économique de ces nouveaux forages. John Kerry a ainsi déclaré que « cette mesure n’aurait aucun effet sur l’approvisonnement énergétique du pays sur le long terme, » tandis que le sénateur démocrate Richard Durbin a estimé la prodution de pétrole potentielle à seulement 2,5% des besoins des Etats-Unis.

Lees verder

Facebook reacties

Laat een reactie achter

Uw e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Verplichte velden zijn gemarkeerd *